Plusieurs milliers de manifestants à POITIERS ce 22 mai 2018.

http://ud-86.unsa.org/public/Manifestations/Greve_du_22_mai_-_tract_intersyndical.pdf

Les nombreux manifestants sont descendus dans la rue pour défendre les services publics avec des cortèges à Châtellerault, Niort et Poitiers.

A Poitiers, le défilé est parti de la Promenade des Cours à 14H30 pour rejoindre la gare, le centre-ville, pour terminer devant la préfecture vers 17h30

2214.jpg

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/photos-les-fonctionnaires-dans-la-rue-a-poitiers-1526997301

http://www.centre-presse.fr/video.html?id_video=3179&pos=0

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/poitiers-1-500-manifestants-dans-la-rue-pour-le-service-public

0922.jpg

Lire la suite

Le 22 mai, grèves et manifestations dans le 86, mobilisez vous !

Les neuf organisations syndicales représentatives dans la Fonction publique appellent l’ensemble des personnels de la Fonction publique de l’État, de la Fonction publique Hospitalière et de la Fonction publique Territoriale à la grève et aux manifestations le mardi 22 mai 2018 à:

10h00 : Devant la Mairie à Châtellerault

14h30 : Promenade des cours à Poitiers

Lire la suite

Information mensuelle, Unsa Territoriaux 86

Le 6 décembre 2018 sera une date très importante pour notre représentation aux seins des comités techniques (CT) dans les différentes collectivités et Communautés de Communes ou Agglomérations de notre département, ainsi qu'à la Commission Administrative Paritaire (CAP) au sein du Centre de Gestion de La Vienne.
La suite sur le lien suivant..

Lire la suite

Mise en place de l'observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation

Un observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation est mis en place au niveau de chaque département afin de favoriser et encourager le développement du dialogue social et la négociation collective dans les entreprises de moins de 50 salariés. L’ordonnance n°2017-1385 du 22 septembre 2017 relative au renforcement de la négociation collective a créé un observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation au niveau départemental (articles L.2234-4 à L.2234-7 du Code du travail modifiés par l’ordonnance n°2017-1718 du 20 décembre 2017).

Cette instance a vocation à favoriser et encourager le développement du dialogue social et la négociation collective dans les entreprises de moins de 50 salariés implantées dans le département.

L’observatoire départemental exerce les missions suivantes :

Il établit un bilan annuel du dialogue social dans le département pour les entreprises de moins de 50 salariés ;
Il peut être saisi par toute organisation syndicale de salariés ou par toute organisation professionnelle d’employeurs de difficultés rencontrées dans le cadre d’une négociation collective ;
Il apporte son concours et son expertise juridique aux entreprises de son ressort dans le domaine du droit social.

Cet observatoire a un caractère tripartite puisqu’il réunit des membres, salariés et employeurs ayant leur activité dans le département, désignés par les organisations syndicales de salariés représentatives au niveau interprofessionnel et du département et par les organisations professionnelles d'employeurs représentatives au niveau départemental interprofessionnel et multiprofessionne ainsi que des représentants de l'UD DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi*.

La présidence de l’observatoire est exercée successivement par un représentant d’une organisation syndicale de salariés et par un représentant d’une organisation professionnelle d’employeurs.

Lire la suite

Tribune publiée dans Libération du 13 avril 2018

Vous trouverez ci-joint le texte d'une tribune que j'ai co-signée, en tant que Secrétaire Général de l'UNSA, avec Laurent Berger, Secrétaire General de la CFDT, et Philippe Louis, Président de la CFTC.

Elle est publiée par le quotidien Libération de ce jour :

http://www.liberation.fr/debats/2018/04/12/des-reformes-mais-surtout-plus-de-democratie-sociale_1642974
Au lendemain de l'intervention du président de la République sur TF 1 hier, elle prend un relief particulier en affirmant le besoin impérieux de démocratie sociale.

Luc Bérille

Secrétaire Général

Lire la suite

La santé est une préoccupation de notre organisation syndicale, les actions de la CCVG,

Découvrez le programme de la semaine de la santé:

https://www.ambition55.fr/

Concrètement, le CLS a pour objectifs de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé et de proposer des parcours de santé plus cohérents et adaptés à l’échelon local. Il participe à l’amélioration de l’organisation de l’offre de santé et médico-sociale.

Les axes de travail retenus pour 5 ans sont les suivants :

- Axe 1 : Renforcer l’attractivité du territoire pour les professionnels de santé

- Axe 2 : Favoriser un accès à une offre de soins de premier recours et de proximité

- Axe 3 : Accompagner le vieillissement et la perte d’autonomie

- Axe 4 : Renforcer l’accès aux droits et aux soins des publics vulnérables

- Axe 5 : Agir en faveur de la santé des enfants et des jeunes

- Axe 6 : Prévenir, dépister et promouvoir la santé

Lire la suite

Lettre d'information mensuelle UNSA Territoriaux 86

L'UNSA Territoriaux reste présent à vos côtés dans tous les domaines liés à votre carrière professionnelle dans la Fonction Publique Territoriale...

La mise à jour de votre site http://unsater86.com/est notre priorité au quotidien, il est à votre disposition afin de vous apporter des outils d'information et de communication 24h/24 et 7j/7...

C'est votre site, n'hésitez pas à donner vos impressions ou à poser vos questions en utilisant le formulaire de contact (en haut de page).

Cette année électorale (fonction publique), sera charnière dans notre développement, aidez-nous vous inscrivant sur nos listes ou en faisant connaître votre syndicat le plus possible, car plus nous serons nombreux et plus nous serons FORT !!!

Lire la suite

Débrayage au Crédit Agricole

Pendant cinquante-six minutes exactement, une trentaine de salariés du Crédit Agricole ont cessé de travailler.
A l’initiative de l’intersyndicale CGT, Sneca, Sud et Unsa, une trentaine d’employés s’est réunie hier, à 14 h, sur le parking du siège du Crédit Agricole Touraine Poitou, boulevard Winston-Churchill, à Tours.

Ces salariés souhaitent dénoncer leurs conditions de travail et la pression qu’entraînent la concurrence du marché et, donc, les objectifs trop élevés de l’entreprise. « On fait un métier très réglementé, ce qui est déjà une contrainte. En plus, il manque du personnel et les outils ne sont pas toujours assez performants », explique un représentant de la CGT. Avant d’ajouter : « On trouve qu’il y a eu une dégradation cette année. Ça empire, et cela devient très dur. »

Après avoir interpellé la direction, sans succès, les syndicats ont décidé d’organiser ce premier mouvement « pour prendre le pouls ». Ils ne voulaient donc pas pénaliser les clients, d’où le choix de l’horaire. « A cette heure-là, il y a un brief agence.
Nous sommes fermés au public », indique-t-il.
Pour le moment, aucune autre action n’a été annoncée pour les jours à venir. Côté participation, quelque trois cents personnes se seraient mobilisées dans les différents débrayages ayant eu lieu dans les agences d’Indre-et-Loire et de la Vienne.



A Poitiers, les salariés du Crédit agricole ont 56 minutes pour tirer l'alarme Publié le 30/03/2018 à 04:55 | Mis à jour le 30/03/2018 à 04:55 Selon les syndicats, 30 % des salariés ont cessé leurs activités à 14 h sur l’ensemble des agences de Vienne et de Touraine.

Les contraintes économiques n’excusent pas tout. Réunis dans le hall du site administratif du Crédit agricole de la Touraine et du Poitou, environ 150 salariés ont répondu à l’appel des syndicats CGT, Sneca, Sud et UNSA pour un « débrayage » de 14 h à 14 h 56. Une action symbolique pour dénoncer les « mauvaises conditions de travail sans gêner dans un premier temps le service clientèle », selon Laurent Renaud de la CGT. « Ce que l’on demande n’est pas compliqué. Nous voulons nous réunir avec la direction autour de la table et parler de ce “ management par la peur ” dont se disent victimes certains salariés », poursuit Elisabeth Moreau de la Sneca. D’après les organisations syndicales, la médecine du travail aurait recensé plus de 300 arrêts de travail sur les 1.450 postes (CDD inclus) entre Tours et Poitiers. Ils craignent l’ombre du burn-out (surmenage) en raison « des pressions et des tâches surdimensionnées » dûes aux réductions de postes subies ces dernières années (1.429 il y a trois ans contre 1.416 aujourd’hui).

Lire la suite

Newsletter n°21 de l'UNSA-CESE.

Ce numéro laisse une place importante à la vie des CESER. C'est parce que les territoires ont besoin de visibilité qu'il est nécessaire d'impliquer tous les acteurs si nous souhaitons une vision globale de notre société et apporter à tous les mêmes services et les mêmes droits.....

Lire la suite